Pédophilie. Une commission à l’écoute des victimes d’abus sexuels dans l’Église

Après les révélations sur les abus sexuels commis sur des mineurs par des clercs, les évêques français ont créé une commission indépendante, en novembre 2018, chargée de faire la lumière sur ce sujet. Elle se déplace à Nantes le 11 février 2020. Philippe Portier, sociologue, en est l’un des membres et nous détaille les objectifs de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase).

©Joel Le Gall/Ouest FranceLa Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase) se déplace à Nantes le 11 février 2020. Le polititologue Philippe Portier, l’un des membres de la comission, détaille ses objectifs.

À quel titre avez-vous été choisi pour faire partie de cette commission ?

Probablement en raison des travaux que j’ai menés dans le cadre universitaire sur le catholicisme et la laïcité. Une fois sollicité, j’ai pris le temps de réfléchir, étant donné l’importance de ce sujet pour la société française. J’ai rapidement mesuré l’ampleur de la tâche et la difficulté d’écouter les victimes. On n’en sort jamais indemne.

Ouest France. Article de François Verceletto. Publié le 4 février 2020.
©Photo: Joel Le Gall/Ouest France